Navigation mit Access Keys

Main Content

 

20.05.21

Sabine Vojtasik Brunner ou l’enthousiasme des ressources humaines

Vous êtes chargée de cours dans le domaine des ressources humaines dans plusieurs instituts de formation continue. Qu’est-ce qui vous passionne dans la formation d’adultes ?

Le contact! Rien de plus enrichissant que d’être face à des participants curieux qui me challengent et m’obligent à me tenir à la page et à me remettre en question. L’interaction entre les participants, la diversité et les défis que cela représente sont également pour moi des facteurs de motivation. Et pour terminer, l’immense satisfaction de voir évoluer des futurs spécialistes par le biais des résultats obtenus.

 

A côté de votre travail et de l’enseignement, vous gérez également une maison d’édition dédiée aux ouvrages liés aux RH. S’agissait-il d’un manque en Suisse ?

Oui clairement. J’ai constaté dans les différentes formations que je dispense qu’il manquait des ouvrages de référence et mes collègues sont confrontés à la même problématique. Mon but avec HRMedia.ch est d’offrir différents recueils à un coût très accessible.

Par exemple, le « Recueil des textes légaux pour les Ressources Humaines volume I – Droit du travail » coûte CHF 31.- alors qu’il reviendrait à CHF 190.- en édition de la Chancellerie fédérale. Un autre avantage consiste à rassembler dans un seul ouvrage tous les textes de loi nécessaires au praticien en ressources humaines ainsi que pour toutes les personnes qui suivent une formation dans les RH ou les assurances sociales. C’est un énorme travail de maintenir à jour ces ouvrages, mais c’est une des exigences que je me suis fixée.

J’ai d’ailleurs été à la fois surprise et heureuse de constater que l’Université de Fribourg recommande nos recueils aux étudiants, c’est à mon sens la preuve de leur nécessité et accessoirement de leur qualité.

HRMedia est également à même d’éditer d’autres supports de cours et brochures. Par exemple, nous avons repris un aide-mémoire très pratique sur les salaires qu’un de mes amis ne pouvait plus publier faute de temps.

 

Nous sommes dans un monde de plus en plus digitalisé et automatisé. Comment garder et privilégier au sein de l’entreprise des relations humaines ?

Je pense qu’il faut avant tout savoir qu’un des besoins fondamentaux de l’être humain est le contact et l’interaction avec ses pairs!

Le télétravail a mis en lumière les problèmes qui peuvent survenir lorsque les échanges se font uniquement par mail ou par webcam. Cela peut se traduire en termes de mauvaises interprétations des échanges écrits ou d’un fort ressenti de solitude qui peut parfois même aboutir à une perte des repères, par exemple l’identification à son travail ou à son entreprise!

La communication est donc le maître mot et j’encourage vivement les entreprises à se soucier de l’état d’esprit de leurs collaborateurs et encore plus en cette période de pandémie. Le télétravail ne sera plus obligatoire à partir du 31 mai. Cependant, pour les personnes qui le maintiendrait, les entreprises devront s’assurer que les équipes puissent se rencontrer en présentiel et sur le site de l’entreprise régulièrement (idéalement au minimum 1x par semaine)

ASSISTANT·E EN GESTION DU PERSONNEL